Quelques citations


© Frank Herbert 1965, 1976, 1981
Traduction française Michel Demuth et Guy Abadia
© Robert Laffont S.A. 1970, 1972, 1982
Commentaires: Michel Dussandier aka Leto 2 (parfois) ou Harq (de temps en temps) 1999
Ces citations sont reprises ici selon le droit reconnu par la jurisprudence française.


L'une de ces citations ne provient pas des Chroniques de Dune.
Sauriez-vous dire laquelle?
(Y'a rien à gagner, car cela ferait trop de perdants! ;-))))

  • Litanie contre la peur du Bene Gesserit
  • A mon avis... : rien
     
  • Qui abandonne l'échelle peut tomber vers le haut!

  • Ama:
     
  • Les plus mortelles erreurs proviennent de certitudes perimées.

  • Ama: mortelles? vraiment?
     
  • Le pouvoir attire les psychotiques. Toujours. C'est ce qu'il nous faut empêcher en nous-mêmes.

  • Ama: ?
     
  • L'opportunisme à court terme échoue toujours à long terme.

  • Ama: Toujours. Pas nécessairement. Cela dépends des circonstances. Une généralisation un peu hative, peut-être...
    "Toujours" et "jamais" sont des termes dont il faut toujours se rappeller de ne jamais les utiliser. (ce n'est pas de moi, mais de M. Kendig)
     
  • Il n'est rien de plus toxique que de croupir dans la puanteur de ses propres reflets.

  • Ama: Quels termes! Toxique, puanteur, croupir... Avez-vous remarqué que le terme "réfléchir" sert à "décrire" l'activité du système nerveux ET la circulation des ondes lumineuses. Pour avoir une orientation plus proche des 'faits' je dirais "il faut se méfier de ses propres reflets. Pour éviter cela, ajouter à ses propres r é f l e x i o n s les r é f l e x i o n s des autres...
     
  • L'ironie dissimule parfois l'impuissance à réfléchir plus loin que les suppositions d'autrui.

  • Ama: Encore la réflexion! Tsss. Quelle grosse tête, ce Herbert. ;-)
     
  • La connaissance est inutile si elle n'a pas de buts, mais ce sont les buts qui édifient les murs.

  • Ama: Très fine, celle-là. Notons en passant que l'opération consistant en la définition de "buts" passe généralement par le langage... et que donc, en toute logique, c'est notre language qui nous emprisonne...
     
  • Contrôler la monnaie et les tribunaux. Que le menu peuple s'amuse avec le reste. (citation de quelqu'un d'autre faite par... ? Paul? Leto II?)

  • Ama: Le pouvoir ne se partage pas dans la vieille orientation animalistique de compétition qui hélas persiste encore de nos jours.
     
  • L'armée favorise les technologies parce que la suprématie des machines paraît tellement évidente aux yeux des myopes.

  • Ama: Je "suis" myope. Mais je ne pense pas que les machines sont supérieures en quoi que ce soit. Excepté bien entendu pour ce qui concerne mes lunettes... ;-)
     
  • Les militaires sont persuadés que par le simple fait de risquer leur vie ils payent le prix de toutes les violences qu'ils peuvent exercer contre un ennemi de leur choix. C'est une mentalité d'envahisseur.

  • Ama:
     
  • La règle change avec chaque imprévu.

  • Ama: Proche de ce que dit Sherlock Holmes dans un roman, mais dont les termes exacts m'échappent toujours, et qui dit que l'on doit adapter ses théories aux 'faits', et non l'inverse.
    Pourquoi?
    Parce que la règle est une "construction" qui n'existe nulle part ailleurs que dans les têtes et les livres. La "théorie de l'évolution", par exemple, constitue une "mise en mots" simplificatrice de processus extrèmement complexes. L'imprévu, c'est la "réalité". C'est Muad'Dib....
     
  • Il faut se méfier des spécialistes. Ils sont les maîtres de l'exclusion, les experts de l'étriqué.

  • Ama: Une autre manière de dire que les spécialistes n'ont qu'une vision très partielle de ce qui se passe. Dans la division fonctionnelle des activités humaines, le spécialiste ne peut être "utilisé" que pour obtenir des informations détaillées. Une prise de décision nécessite une "vision" plus large, c'est à dire impliquant des niveaux d'abstraction plus "élevés".
     
  • Le moment présent est le seul instant et le seul lieu par nous observable dans notre Univers. Je vous le dis: savourez ce moment et comprenez ce qu'il vous enseigne.

  • Ama: Et encore, vous n'en voyez pas tout!!!
     
  • ...Mais je réalise que les humains ne peuvent guère supporter la réalité. Nombreuses sont les vies qui ne sont que des fuites hors de soi-même. Nombreux sont ceux qui préfèrent les vérités de l'écurie. Vous plongez la tête dans le râtelier et vous mâchez tout votre soul jusqu'à votre mort. Les autres vous utilisent à leurs fins. Jamais vous ne quittez l'écurie. Jamais vous ne dressez la tête pour être vous-même...

  • Ama: Fuir hors de soi-même. Dur dur. Comment "être" soi-même ???
     
  • Abandonnez la certitude! C'est l'ordre le plus profond de la vie. Nous sommes lancés dans l'inconnu, dans l'incertain...

  • Ama: Et quelle est la part du langage dans la fabrication de cette "certitude"?
     
  • Je ne trouve pas étrange que vous ne vouliez croire qu'à ce qui vous rassure. Comment autrement les humains inventeraient-ils les pièges qui vous font tomber dans la médiocrité? Comment définir autrement la lâcheté?

  • Ama: Lâche et médiocre. Tout mon portrait.
     
  • Exister, c'est se dresser, se détacher de l'arrière-plan. Vous ne pensez pas, vous n'existez pas vraiment si vous n'êtes pas prêt à risquer jusqu'à votre équilibre dans le jugement de votre existence...

  • Ama: J'existe. Prouve-moi le contraire.
     
  • La croyance peut être manipulée. Seul le savoir est dangereux.

  • Ama: Une croyance est inculquée. Il faut chercher à savoir.
     
  • Où est la substance dans un univers composé d'événements?

  • Ama: "est"-elle résultat de la perception - c'est-à-dire fonction de l'observateur?
     
  • Il est dans cet univers des problèmes qui n'ont pas de réponses.

  • Ama: Peut-être parce qu'il y a différence entre un "problème" et son evaluation/expression par des systèmes nerveux/organismes humains structurellement limités par leurs système de perception et leurs modes de représentation/échange que sont principalement leurs langages.
     
  • La plus haute fonction de l'écologie est la compréhension des conséquences.

  • Ama: J'ai pas d'avis.
     
  • L'équilibre... C'est ce qui distingue un peuple d'une foule.

  •  
  • Les langages s'édifient en reflétant les spécialisations d'un mode de vie. Chaque spécialisation peut être reconnue par ses mots, par ses postulats et par la structure de ses phrases. Cherchez les pauses. Les spécialisations représentent des lieux où ou la vie s'interrompt, où le mouvement est contenu et gelé.

  • Ama: Pas d'accord. Il y a là un amalgame entre "vie/mouvement" et "langage" Le langage n'est qu'une tentative de representation de l'univers, et pas cet univers lui-meme. Le fait de faire une pause peut aussi signifier que l'on recherche les mots qui conviendront le mieux à représenter cette "vie/mouvement". Plus on parle vite, et plus on a de chance de dire une connerie - c'est à dire une parole en décalage avec "ce qui se passe".
     
  • Le mot n'est pas la chose, ou le début de la sagesse...

  • Ama: Hein?
     
  • Par leurs existences même, les machines conditionnent leurs utilisateurs à se servir de leurs semblables comme ils se servent d'elles.

  • Ama... Je trouve celle-ci intéressante. Il y a là un mélange bizarre.
     
  • Toutes les révoltes [...] sont faîtes sur le même moule. Leur principe moteur est la dépendance à l'adrénaline ainsi que le besoin de pouvoir personnel. Tous les révolutionnaires sont des aristocrates en chambre.

  • Ama: Bon. mon lit est juste à coté. Lire Laborit. Encore!
     
  • C'est un vieille, une très vieille coutume de l'autocratie [...] De bons sujets doivent se sentir coupables. La culpabilité se manifeste par un sentiment d'échec. Les autocrates avertis proposent de nombreuses occasions d'échec à la populace.

  • Ama: Regardez le loto, le foot, la course à pied... avez-vous remarqué qu'il y a bien plus de probabilité de perdre que de gagner?
    Petite parenthèse: L'objectif de la compétition étant de faire UN gagnant, qu'attendre de la compétition économique? Une/des "dictature/s" ?
     
  • ...Qu'elles dansent donc ! La danse était une dépense d'énergie qui aurait pu être consacrée à des usages plus dangereux.

  • Ama: Salut les jeun'.
     
  • Les hommes sont plus sensibles [que les femmes] aux fixations de classes. Ils créent des sociétés hiérarchisées et une société hiérarchisée représente l'incitation ultime à la violence. Elle ne peut se désagréger simplement. Il faut qu'elle explose.

  • Ama: Je ne sais pas. L'URSS est "tombée" dans un relatif calme social. Et pourtant le système hiérarchique y était très implanté... sauf si l'on envisage que la même structure a été conservée, et que l'on retrouve les mêmes petits chefs passés du 'communisme' au 'capitalisme'?
     
  • [...] les humains tendent à considérer toutes choses selon un schéma continu défini par les mots. Ce piège mental produit des concepts d'efficacité et de conséquences à très court terme, et engendre une condition de réactions invariables et non préparées à toute crise.

  • Ama: Il ne faut pas sous-estimer l'efficacité des langages évolués. Peut-être l'emploi de quelques éléments simples permettrait-il de faire en sorte que notre langage soit plus "proche" des réalités, permettant ainsi des prédictions plus efficaces, et donc une meilleure préparation aux "crises"?
     
  • L'atrocité est reconnue comme telle par la victime tout autant que par celui qui la perpètre, par tous ceux qui en ont connaissance à quelque degré que ce soit. L'atrocité n'a pas d'excuse, pas de circonstance atténuante. Jamais elle n'équilibre ni ne corrige le passé. Elle ne fait qu'armer l'avenir pour d'autres atrocités. Elle se perpétue d'elle-même selon une forme barbare d'inceste. Quiconque commet une atrocité commet toutes les atrocités futures ainsi engendrées.

  • Ama:
     
  • Les Zensunni prescrivent d'attendre la délivrance sans but dans un état de totale tension [...]. Ne luttez pas contre ce qui arrive. Lutter est se préparer à l'échec. Ne vous laissez pas prendre au piège par le désir de réussir. Ainsi, vous réussirez tout.  (Hayt à Chani, in Le Messie de Dune)

  • Ama:
     
  • La technologie engendre l'anarchie. Elle distribue ses outils au hasard. Et avec eux, inévitablement, va la provocation à la violence. La possibilité de fabriquer et d'utiliser des moyens de destruction forcenée finit par tomber tôt ou tard entre les mains de groupes de plus en plus restreints, jusqu'au groupe ultime constitué par un individu unique.

  • Ama:
     
  •  Lorsque les exigeances de la chair sont celles de la maturité mais qu'une raison quelconque empêche de quitter l'adolescence, il peut en résulter certains comportements désagréables... (L'Empereur-Dieu)

  • Ama: Celle-la me conçerne directement.
     
  • Le dormeur doit se réveiller

  • Ama: Le réveil a sonné. ;-)
     
     
  • "Parle-moi des eaux de ton monde natal, Usul"

  • Ama:  ceci est la traduction 'exacte' de "parle-moi de ton monde natal, Usul", la fameuse phrase de Chani à Paul dans le film (la traduction du roman est correcte).

    Haut de la page